Découvrez notre roadtrip de 6 mois au Canada !

Romane & Mathieu : un roadtrip de 6 mois au Canada

Comme vous avez pu le lire précédemment, nous sommes un jeune couple animé par une passion commune : les voyages. Parmi de nombreux pays visités aussi bien par l’un que par l’autre, le Canada a été un véritable coup de coeur et c’est aujourd’hui un sujet qui occupe la plus grande partie de notre temps !
Le Canada étant un pays immense, nous avons encore beaucoup de choses à apprendre dessus. C’est pourquoi nous avons décidé de nous immerger là-bas l’espace de quelques mois : un roadtrip de 6 mois au Canada avec comme objectif de traverser tout le pays et découvrir tous ses petits secrets ! Petits secrets que nous partagerons avec vous tout naturellement.
Update 2022 : Où en sommes-nous ?
Avec la crise sanitaire que nous venons de traverser, notre séjour de 6 mois n’a pas pu avoir lieu en 2020, comme vous pouvez vous en douter. Mais nous sommes toujours présents, avec cette envie grandissante de partir à l’aventure ! Alors, 2022, nous revoilà, avec notre projet de voyage, notre soif de découverte, notre envie de rencontres, de changement, de challenges, …
Nous avons donc mis à jour cet article avec les quelques adaptations pour ce futur voyage.
Bonne lecture !

Notre roadtrip en 6 points

  • Le parcours
    Notre rêve est de traverser ce pays d’Ouest en Est : Vancouver – Montréal ! À l’Ouest, nous souhaitons visiter Vancouver, Calgary et les grands parcs.
    Quant à l’Est, nous passerons par les Provinces Maritimes, la Gaspésie, l’Abitibi-Témiscamingue et l’Ontario.
  • Quand ?
    Nous avons connu l’hiver canadien en février 2019. Nous souhaitons donc éviter le froid et la neige pour des questions pratiques de déplacements ! La période idéale retenue est donc de mai 2022 à octobre 2022.
  • Comment ?
    La location de voiture serait trop chère pour une telle durée. Se déplacer en bus et train restreindrait notre liberté de déplacement, surtout si nous voulons TOUT voir. Nous partons donc avec l’idée d’un achat de véhicule type van aménagé. Cela semble être un bon compromis !
  • Et le travail ?
    Nous avons la chance et le privilège de travailler à notre compte et d’avoir besoin uniquement de notre ordinateur et d’une connexion Internet ! Cela va faire de nous des Digital Nomade. Un café, une bibliothèque, un camping, … seront des bureaux idéaux le temps d’un roadtrip.
  • Notre objectif
    Voir un maximum de lieux : des plus touristiques aux plus reculés. L’ensemble des informations que nous récolterons seront à votre disposition sur le site. Nous conseillerons également l’agence de voyages dans l’élaboration de ses circuits sur mesure et originaux !
  • Pour nous suivre …
    Nous partagerons notre voyage avec grand plaisir ici-même, mais également sur la page facebook d’Imagine Canada et sur notre page Instagram. Vous pourrez nous poser toutes les questions que vous souhaitez et partager vos expériences et découvertes avec nous.

Les débuts d’un roadtrip de 6 mois au Canada

Un voyage tel que celui que nous souhaitons faire se réfléchit, s’organise et se prépare de nombreux mois avant le départ.
En ce qui nous concerne, le déclic a été l’obtention du PVT pour Romane en Juin 2019.
Ensuite nous avons décidé de la période la plus propice pour la réalisation de notre rêve : de mai à octobre 2020 !
Malheureusement, un petit virus s’est invité à la fête. Le voyage en 2020 n’a pas pu se dérouler, le Canada ayant complétement fermé ses frontières. Après de longs mois à patienter, l’horizon semble s’éclaircir pour les voyages en 2022. Nous nous lançons donc à nouveau donc la préparation de ce road-trip pour un voyage entre mais 2022 et octobre 2022. Concernant le PVT, il était proche de l’expiration en 2020 et n’a pas pu être suffisamment reconduit pour être encore valable en 2022. Et puis, pour être transparents avec vous, si nous avons un peu de temps libre, nous devons nous occuper en priorité de nos projets en cours. Et puis 5 mois de voyage c’est déjà très bien ! Nous aurons l’occasion de revenir.
La partie la plus longue et la plus délicate de la préparation est probablement l’estimation approximative du budget. Pour cela, il faut avoir une idée de l’itinéraire, puis du type de véhicule avec lequel nous souhaitons voyager, mais également là où nous souhaitons dormir, les activités à faire. Sans oublier les frais d’entretien du véhicule (et des éventuelles réparations) et nos frais quotidiens comme les repas !
Puis, une amie proche nous a demandé quel serait le meilleur moyen pour qu’elle puisse vivre cette aventure (presque) avec nous. Naturellement, elle nous a conseillé de créer un compte Instagram pour nos voyages, ce qui lui permettra de suivre notre roadtrip canadien, tout comme vous d’ailleurs !

Le rêve laisse place à la réalité au moment de prendre ses billets d’avion. Ce moment où il faut se décider sur la date précise. Ce moment où on se dit « ok, on arrive le lundi à Calgary… mais après, que fait-on concrètement ? ». Ce moment où tu quittes tout pour vivre ton rêve en fait !
Les derniers mois, les dernières semaines, les derniers jours, les dernières heures avant le départ vont être d’une longueur sans nom ! Surtout pour des impatients comme nous, qui n’aimons pas attendre !

À très vite pour découvrir la suite (ou du moins le début) de notre aventure !

1. Les billets d’avion pour un roadtrip de 6 mois au Canada

Le commencement de tout roadtrip passe par l’heure et le jour d’arrivée. Une fois que vous avez ces informations, tout s’enchaîne : création de l’itinéraire, réservation de la première nuit d’hôtel, …
Concernant notre séjour, nos trajets se font à des périodes peu touristiques, il n’était donc pas nécessaire de s’y prendre très longtemps en avance, même si c’est préférable pour la suite !
Les billets d’avion pour le Canada ont été bookés courant mars. C’est donc officiel, nous décollons de Paris le 18 mai à 12h20. Cette journée va être longue puisque nous arriverons à Calgary le même jour, mais à 23h30 heure locale… Au vu de notre projet, le jeu en vaut la chandelle ! Voici donc une première étape validée, première d’une longue série.

Le jour J !

C’est officiel ! Nous nous envolons pour le Canada, et plus précisément Calgary, le mardi 18 mai 2020. Embarquement à 12h20 à Paris pour arriver à 23h30 à Calgary. Cette journée va être extrêmement longue.

Le retour

Nous ne pouvons rester plus de 6 mois car nous partons en visa touriste, sans PVT.
Le retour se fera donc entre mi et fin octobre, nous réserverons nos billets durant le road-trip. Cette période est le début d’une saison peu propice aux visites, au tourisme et surtout à la vie en van.

La compagnie aérienne

Nous avions l’habitude de voyage avec Air Transat pour nos précédents séjours.
Pour ce voyage un peu particulier, Air Transat est notre partenaire aérien officiel. Nous sommes ravis de travailler avec une compagnie aérienne canadienne pour ce projet.

2. Se déplacer pendant 6 mois

Cette étape fait partie des grandes interrogations tant que nous ne sommes pas sur place ! En effet, nous souhaitons acheter un véhicule, car pour un roadtrip de 6 mois au Canada, louer une voiture serait bien trop onéreux. Concernant le véhicule, nous avons une idée précise de ce que nous souhaitons : acheter un van aménagé dans lequel nous pouvons dormir, avoir un petit coin cuisine et pourquoi pas, un lavabo ou un frigo. Pour la douche et les toilettes, la taille du véhicule augmenterait et le budget également.
Nous surveillons le marché régulièrement pour nous faire une idée des véhicules disponibles en fonction de notre budget.

Nos sites préférés pour mener à bien nos recherches ?

Kijiji : sorte de BonCoin canadien, il y a beaucoup de choix sur cette plateforme dans l’ensemble du pays.
Marketplace de Facebook : très intuitive et pratique, vous pouvez communiquer très facilement avec le vendeur. C’est appréciable. Je retrouve régulièrement des véhicules vus sur Kijiji.

Mais tant que nous ne sommes pas sur place, rien n’est définitif. Le marché est assez tendu, c’est donc la règle du « premier arrivé, premier servi » qui prime. La période à laquelle nous arrivons est le début de la haute saison, c’est donc le moment où beaucoup de monde cherche un véhicule… comme nous.
Nous devons donc attendre notre arrivée fin avril pour nous lancer réellement dans les recherches, même si nous tenterons de prendre contact avant notre départ si un véhicule nous tape dans l’oeil.

3. Itinéraire d’un roadtrip de 6 mois au Canada

Retrouvez ci-dessous notre projet d’itinéraire.
L’établissement de l’itinéraire n’est pas chose aisée. Nous voudrions voir énormément de choses, ce qui est possible en 6 mois, mais il ne faut pas avoir les yeux plus gros que le ventre. Pour ce premier roadtrip de 6 mois au Canada, nous avons décidé de rester sur les axes principaux et touristiques afin de pouvoir visiter un maximum de choses.
Nous réservons des provinces plus lointaines comme le Yukon ou Terre-Neuve et Labrador pour de futurs voyages.
Il est également compliqué d’évaluer le temps qu’il nous faudra pour visiter une région, une ville,…

Pour le moment, nous sommes partis sur quelque chose comme ça :

  • Mai : arrivée à Calgary, recherche d’un véhicule, visite d’Edmonton ;
  • Juin : direction les Rocheuses, Banff, Jasper puis Vancouver et son île ;
  • Juillet : retour vers Calgary, traversée de la Saskatchewan et du Manitoba ;
  • Août : visite de l’Abitibi-Témiscamingue puis des Provinces Maritimes (Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Ecose et Île-du-Prince-Edouard) ;
  • Septembre : tour de la Gaspésie et visite du Québec ;
  • Octobre : direction l’Ontario et les chutes du Niagara.
Roadtrip 6 mois Canada - Version 2022

Cliquez sur la carte pour consulter la carte interactive..

Notre plan de départ était d’arriver à Vancouver. Mais finalement, après quelques mois de réflexion, une arrivée à Calgary semble être judicieuse pour plusieurs raisons :

  • la ville de Calgary est beaucoup moins chère pour se loger quelques semaines en arrivant que Vancouver
  • d’après nos observations, il y a des vans aménagés en vente dans cette région
  • cela nous permet de prendre deux routes différentes donc de découvrir plus d’endroits
  • mais aussi, on pourra adapter notre trajet en fonction de la météo. Il va de soi qu’il est préférable d’avoir du soleil pour Banff et Jasper.

Autre point d’attention : les mois de juillet et d’août. Ce mois sont les plus fréquentés à cette saison. Nous avons donc choisi de visiter des régions moins touristiques telles que l’Abitibi-Témiscamingue ou les Provinces Maritimes.

4. Estimer un budget

Une fois l’itinéraire de notre roadtrip de 6 mois au Canada décidé, nous avons une idée du nombre de kilomètres que nous allons parcourir. En ce qui nous concerne, ce n’est pas moins de 12 500 kilomètres qui nous attendent ! Heureusement que l’essence est beaucoup moins chère qu’en France (en moyenne moins d’1€ le litre).
Pour estimer le budget, nous allons le séparer en deux :

  • Le budget pour lancer le projet : achat des billets d’avion, investissement pour le véhicule ainsi que l’assurance et les frais d’immatriculation, les assurances pour nous, très importantes au Canada vu le montant des frais médicaux et dans tous les cas, obligatoire pour valider le PVT ;
  • Le budget mensuel : repas, essence, logements, camping, activités, … ;

Après de nombreux calculs et estimatifs, nous prévoyons un budget de départ d’environ 5 500€ et un budget mensuel d’environ 1 400€.
Il ne faut pas oublier que les frais investis dans le véhicule devraient être récupérés en partie au moment de la revente en fin de séjour.

LE ROADTRIP

Dernière mise à jour : Juin 2022
Nous voilà maintenant sur les routes depuis plus d’un mois. Les visites sont riches, nous passons de paysages époustouflants en paysages époustouflants ; nous rencontrons des personnes formidables ; nous découvrons les bons côtés du voyage en van, et les quelques inconvénients ; on prend nos marques sur les routes canadiennes et c’est formidable de pouvoir vivre une telle expérience.
Je vous propose ici de rentrer dans le détail de notre roadtrip, province par province. En espérant que cela vous donne envie de parcourir ce magnifique pays, en partie ou entièrement !

1. L’achat du van

Je vais commencer par vous parler de notre recherche de van aménagé. Nous avons choisi d’arriver à Calgary car le marché est globalement moins cher que Vancouver. Mais les vans aménagés sont un peu plus rares.
Nous avons visité sur Calgary 2 vans aménagés : l’un était bien au-dessus de notre budget et ne nous inspirait pas confiance ; le deuxième, quant à lui, correspondait beaucoup plus à ce qu’on recherchait, un peu au-dessus de notre budget, mais ça restait raisonnable au vu du marché. Nous avons donc décidé de faire un Mechanical Check (un contrôle mécanique du véhicule à faire avant l’achat, mais pas obligatoire au Canada) complet. Malheureusement, les travaux étaient beaucoup trop importants à faire dessus, nous avons donc poursuivi nos recherches.
Finalement, nous avons élargi la zone à Edmonton, où nous avons repéré un véhicule pouvant nous aller, même si ce n’était pas ce que nous recherchions initialement. A la base, nous voulions un van type Chevrolet Express. Finalement, nous avons trouvé un Dodge Grand Caravan déjà aménagé avec un lit. Après un Mechanical Check concluant et quelques travaux, nous pouvons enfin prendre la route !

Van aménagé Canada
Monsieur Le Duc – Dodge Grand Caravan de 2014

L’achat d’un véhicule au Canada avec un visa touristique

Voici les différentes étapes que nous avons suivies, de la recherche à l’achat :

  • Trouver le véhicule : comme présenté précédemment dans cet article, nous avons utilisé les plateformes Kijiji et Market Place de Facebook.
  • S’assurer de la fiabilité du véhicule : cela n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé, faire un Mechanical Check. Vous pouvez choisir de faire le contrôle complet (entre 150$ CAD et 200$ CAD) ou un contrôle partiel (une centaine de dollar). Cela dépendra de l’état général du véhicule, mais certaines réparations peuvent coûter très chères et il est préférable de payer plusieurs Mechanical Check plutôt que d’avoir de mauvaises surprises, souvent coûteuses, sur la route.
  • Trouver une assurance : partie la plus compliquée, surtout en étant avec un simple visa touristique. Une seule solution : démarcher les assurances et courtiers (brokers) que vous trouvez, que ce soit par téléphone ou en physique. Etape compliquée, mais pas impossible. Il vous faudra simplement un numéro de téléphone canadien et une adresse à laquelle ils pourront vous faire parvenir l’assurance. Personnellement, nous avons donné les coordonnées de la personne qui nous a vendu le véhicule.
  • Payer l’assurance : une fois que vous avez l’assurance, c’est une bonne chose. Mais maintenant il faut passer à la caisse, et là, c’est moins drôle. Une assurance, pour deux conducteurs touristes, nous a coûté plus de 4500$ CAD, en Alberta (les prix varient d’une province à une autre). Il faut payer obligatoirement à l’année. Cela fait donc une sacrée somme à sortir. Si vous êtes dans le même cas que nous, c’est à dire que vous prévoyez de repartir plus tôt que l’année d’assurance que vous avez payée, il y a la possibilité de se faire rembourser la partie des mois non utilisés. Nous mettrons à jour cette partie lorsque nous aurons fait cette étape.
  • Faire immatriculer votre véhicule : meilleure étape de toutes ! Une fois que vous avez votre assurance, il vous suffit de vous rendre dans un « register » pour aller chercher votre plaque d’immatriculation. Cette plaque est nominative et vous appartient quel que soit votre véhicule. Autrement dit, quand vous partez, vous pourrez conserver votre plaque en souvenir ! Ici, il vous faut encore une adresse postale sur place et un numéro canadien. La plaque est payante, le prix varie en fonction des bureaux et de la province. Nous avons payé environ 80$ CAD. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à la fixer à l’arrière de la voiture (oui, il n’y a pas de plaque à l’avant en Alberta) et les routes canadiennes sont à vous !

2. Visite de l’Alberta

Notre première étape sera Calgary, ville où nous atterrissons. Pour débuter ce roadtrip, nous avons réservé un logement pendant 3 semaines chez une française. Ces trois semaines ont été consacrées à la visite de la ville et des alentours, mais aussi et surtout, à la recherche de notre véhicule pour la suite de cette aventure.

Carte Alberta - Roadtrip Canada

Début du roadtrip en Alberta et dans les Rocheuses

Je ne vais pas vous détailler ici tout notre itinéraire car chacune de nos étapes et chaque visite fera l’objet d’un article dédié, mais vous trouverez les grands étapes et les liens vers les articles plus détaillés.

Une fois notre van trouvé, nous sommes partis de Calgary et avons pris la route direction Edmonton et le Parc National d’Elk Island, non loin d’Edmonton. Retrouvez les deux articles détaillés de ces visites juste ici :

  • Visiter Calgary : toutes les visites à faire dans la ville la plus important de la province ;
  • Visiter Edmonton, la capitale de l’Alberta et découvrez les choses à faire autour.
Vue sur Calgary
Skyline de Calgary
Neon Signs Museum - Edmonton
Neon Sign Museum – Edmonton

Après Edmonton, nous avons décidé de nous rendre dans les Rocheuses, direction Jasper. Nous avons passé quelques jours dans la ville, qui est très agréable. Les visites sont assez diverses et les activités outdoor, multiples ! C’est ici que nous avons pu observer notre premier ours, il était juste derrière le chalet qu’on louait. Une vraie expérience de pouvoir observer cet animal emblématique dans son état sauvage.
Nous avons publié un article entier sur notre visite de Jasper et du Parc National du même nom :

L’étape suivante se trouve plus au sud de Jasper, il s’agit du Lake Louise et de la ville de Banff, deux endroits très célèbres dans la région. Pour nous rendre ici, nous avons emprunté la Icefield Parkway, une des plus belles routes qu’on ait faite. Elle traverse des paysages incroyables, des lacs, des montagnes, des glaciers, … C’est vraiment une route incontournable à emprunter au moins une fois dans la région.

Rivière Promenade des Glaciers - Jasper

Une fois arrivés à Lake Louise, nous partons un matin très tôt (5h30 du matin) pour nous rendre au Lake Moraine puis au Lake Louise. Ces deux lacs sont vraiment emblématiques de la région et valent le coup d’oeil. Si vous ne souhaitez pas vous lever aussi tôt (voire encore plus tôt en haute saison), une navette vous permet de vous garer un peu plus loin, puis de rejoindre ces deux lacs. Nous avons eu la chance de pouvoir louer un canoë sur le Lake Louise, et c’est une expérience qui nous a beaucoup plu.

Canoë Lake Louise - Alberta

Après, nous avons visité la petite ville touristique de Banff et le parc du même nom. Un agréable petit centre historique, tout piéton en été et très vivant. Les visites et activités y sont également très nombreuses. Personnellement, nous avons opté pour une sortie à cheval dans cet environnement exceptionnel. Mais aussi pour une croisière au lac Minnewanka et une promenade en haut de la gondola de la ville.

Tous ces lieux se situent en Alberta et sont présentés plus en détails dans notre article : Visiter l’Alberta.

2. Visite de la Colombie-Britannique

Carte BC - Roadtrip Canada

La petite ville de Lake Louise est située vraiment proche de la frontière avec la Colombie-Britannique (BC pour la suite). Nous sommes donc passés en BC après notre visite de Lake Louise et Banff. La première étape ici sera le Parc National de Yoho. Beaucoup plus petit que les Parcs Nationaux de Banff et Jasper, mais vraiment très beau. Les paysages sont différents, les falaises sont plus hautes et abruptes, la route passe en fond de vallée, cela est donc très impressionnant. Puis nous longeons la rivière durant quelques dizaines de kilomètres. Nous nous sommes rendus au lac Emerald, moins connu mais tout aussi beau que ses voisins, Louise et Moraine.

Puis, nous avons avalé les kilomètres pour atteindre Whistler. Sur la route, nous avons fait quelques arrêts intéressants tels que Golden, Revelstoke ou encore Cache-Creek. Nous avons également fait un arrêt à Kamloops, mais cette ville est peu intéressante en terme de tourisme.
Tout au long de cette route, des paysages totalement différents et variés s’enchaînent. Nous sommes passés de hautes montagnes enneigées à des canyons presque désertiques, puis à des lacs entourés de forêts. La route que nous avons empruntée n’est pas la principale, mais elle vaut vraiment le détours !
Cette dernière nous permet d’accéder à la station de ski de Whistler. Charmante ville, touristique certes, mais avec un centre agréable et assez animé. Les activités outdoor de pleine montagne sont reines ici. Au mois de juin, nous avons pu voir se côtoyer des skieurs, des randonneurs, des vttistes et des touristes !

Après Whistler, notre objectif était de nous rendre sur l’Île de Vancouver. Pour cela, nous avons fait un arrêt à Squamish, puis nous avons pris 3 ferries (des chemins plus directs existent, mais on voulait voir cette partie du pays) : Horseshoe Bay – Langdale / Earls Cove – Saltery Bay / Powell River – Comox.

Une fois sur l’île, nous nous sommes rendus dans les principaux lieux à visiter à savoir Telegraph Cove au nord, Tofino et Ucluelet à l’ouest, puis Victoria au sud. Nous avons fait beaucoup de kilomètres en peu de temps. L’intérêt principale de cette île est les différentes activités extérieures que vous pouvez faire comme du vélo, des randonnées, des sorties en mer (en kayak, en bateau, …), du surf ou encore des survols du fjord.
La ville de Victoria est intéressante et dispose d’un centre charmant, avec une partie historique et quelques musées à visiter. C’est aussi ici que vous pourrez prendre un bateau pour aller observer les orques !

Nous prenons maintenant la direction de Vancouver pour la suite de notre visite de la Colombie-Britannique. Cette ville nous a beaucoup plu ! Différents quartiers, différentes ambiances, des parcs, des plages, des visites à faire et la mer et les montagnes toujours à proximité. Vous pouvez retrouver cet article sur la ville de Vancouver, il sera mis à jour ultérieurement avec nos récentes visites.